0 Dans Appréciation littéraire

La Belle Sauvage: un agréable retour en enfance




  • Auteur: Philip Pullman
  • Genre: Fantastique
  • Qualité de l’écriture: 5/5
  • Originalité: 4/5
  • Appréciation générale: 4/5

 

En 1998, alors que tout le monde découvrait Harry Potter à l’école des sorciers, moi je découvrais le premier tome de la trilogie À la croisée des mondes, «Les Royaumes du Nord», de Philip Pullman. J’avais longtemps hésité entre les deux romans à la librairie, n’étant déjà pas capable de faire des choix à l’âge de 8 ans, mais j’avais finalement décidé de faire différent de tout le monde qui avait reçu Harry Potter pour Noël. Ironiquement, la première fois que j’ai commencé Les Royaumes du Nord, j’ai rapidement mis un terme à ma lecture; je n’arrivais pas à embarquer dans l’histoire et je préférais finalement lire Harry Potter, que j’ai bien sûr adoré!

C’est plusieurs mois plus tard que je me suis replongée dans l’oeuvre de Pullman et que j’en suis devenue complètement accro. Cette trilogie m’a complètement obsédée, même que je me disais depuis un moment que je devrais la relire lorsque j’ai appris que l’auteur sortait une nouvelle trilogie, La Trilogie de la Poussière, qui se déroulerait dans le même univers. J’étais beaucoup trop heureuse lorsque j’ai finalement pu entamer le premier tome, La Belle Sauvage.

 

Un retour en enfance qui initie bien la première trilogie

Ce qu’il y a de spécial avec La Trilogie de la poussière, c’est que le premier tome, «La Belle Sauvage», se déroule avant les événements d’À la croisée des mondes, alors que les deux prochains tomes devraient se dérouler après. On y retrouve donc des personnages que nous connaissons, dont Lyra Belacqua, qui n’estencore qu’un bébé, puis Lord Asriel et Mme Coulter.

La Belle Sauvage raconte l’histoire de Malcolm Polstead, accompagné de son dæmon Asta, qui vit dans un petit village et qui aime aller rendre visite aux soeurs du prieuré qui se trouve juste à côté de chez lui. Il aime aussi et surtout rendre visite au bébé que les soeurs ont recueilli, une petite fille nommée Lyra. Les parents de Malcolm tiennent une auberge où passent beaucoup de gens et le jeune garçon se verra impliqué, malgré lui, dans une intrigue bien complexe et dangereuse. Dans un concours de circonstances, Malcolm deviendra informateur pour une spécialiste de l’aléthiomètre nommée Hannah Relf, qui l’aidera aussi à son tour lorsque le garçon se retrouvera protecteur de Lyra après un énorme déluge, alors qu’un homme tente de mettre la main sur la petite. C’est dans son canoë nommé La Belle Sauvage que Malcolm parcourra des kilomètres et traversera maintes péripéties afin de mener Lyra vers un endroit sûr.




 

Un retour en enfance très apprécié

J’ai adoré lire la trilogie À la croisée des mondes quand j’étais petite et j’avais beaucoup d’attentes quant à ce nouveau roman de Philip Pullman. Heureusement, La Belle Sauvage ne m’a pas déçu! Pour quelqu’un qui n’aurait pas lu la première trilogie de l’auteur, le roman pourrait sembler un peu flou et étrange, mais pour des fans de la saga, comme moi, c’est un retour en enfance très apprécié.

L’intrigue y est intéressante et initie bien À la croisée des mondes. C’était un véritable bonheur que de retrouver Lyra et Lord Asriel et d’entendre de nouveau parler de l’aléthiomètre et de la Poussière, même si j’ai trouvé qu’il manquait d’information sur cette dernière et qu’elle n’avait pas tant d’importance que ça dans le premier tome d’une trilogie qui y est dédié. Elle est mentionnée à quelques reprises et on comprend qu’elle est importante dans l’univers du roman, mais sans vraiment plus.

 

J’ai beaucoup aimé La Belle Sauvage, de Philip Pullman, mais j’avoue être quelque peu restée sur ma faim. L’histoire est intrigante et contient beaucoup d’action, mais j’ai trouvé un peu difficile de comprendre en quoi elle avait rapport avec À la croisée des mondes si ce n’est qu’elle se déroule dans le même univers.

J’ai toujours l’intention de relire l’ancienne trilogie, autant pour le plaisir que j’y prendrai que pour m’aider à patienter jusqu’à la sortie du deuxième tome de cette nouvelle Trilogie de la Poussière qui, espérons-le, nous donnera plus de détails sur cette fameuse Poussière!

Si toutefois vous n’avez jamais lu À la croisée des mondes, je vous conseillerais peut-être de commencer par elle avant de vous plonger dans La Belle Sauvage; même si chronologiquement parlant ce plus récent roman se déroule avant la trilogie, je crois que vous pourrez davantage l’apprécier si vous connaissez mieux l’univers créé par Pullman.




Cet article vous a plu ? Partagez-le 😉

Vous aimerez aussi...