1 Dans Fiction

Le Jeune serveur qui allait changer la vie de Tom – partie 4

Le jeune serveur qui allait changer la vie de Tom




***Si vous n’avez pas encore lu les parties 1, 2 et 3, c’est iciici et ici!***

 

Le lendemain matin, lorsque Tom arrive au restaurant pour son café quotidien, il voit Steve qui s’affaire déjà à servir les quelques clients présents, mais il remarque que ce dernier s’illumine à son arrivée; clairement, Steve guettait son entrée avec impatience.

Alors que Tom se dirige vers sa table, Steve le rejoint déjà avec son café.

– Bon matin, m’sieur Tom! Vous allez bien aujourd’hui? s’enquiert Steve.

– Ça va, répond Tom.

– Excellent!

Tout sourire, Steve retourne à sa tâche alors que Tom le suit du regard. À bien y penser, il commence à apprécier le jeune serveur. Jamais il n’a laissé quelqu’un entrer dans sa vie aussi rapidement, mais il y a quelque chose en Steve qui, au fond, le réconforte un peu et lui fait du bien.

 

Tom a toujours été quelqu’un de timide et de solitaire, mais il a l’impression que Steve est la personne qui peut bousculer son quotidien sans qu’il se sente brusqué et rebuté. Certes, le jour de l’arrivée de Steve au restaurant a été éprouvant pour lui. C’était un choc auquel il ne s’attendait pas, mais déjà le lendemain, la journée avait mieux débuté et le soir, après leur balade en autobus, Tom a beaucoup réfléchi et a réalisé que l’arrivée de Steve dans sa vie n’était certainement pas un hasard. Il n’est pas du genre à croire à des forces toutes puissantes qui régissent le monde de là-haut, bien au contraire, mais il a tendance à penser que rien n’arrive pour rien et que l’arrivée de Steve à ce moment-ci n’est pas une coïncidence.

Dans les derniers mois, Tom s’est renfermé davantage; il sort moins et a même laissé tomber les quelques passe-temps qu’il chérissait tant. Il s’est laissé emporter dans une routine malsaine qui l’éloigne encore plus du monde extérieur, sans réelle raison, sinon par simplicité, peut-être; il est beaucoup plus simple pour lui de se laisser vaincre par la facilité plutôt que de toujours tenter de surmonter son malaise face au monde extérieur.

Toutefois, la bonne humeur contagieuse de Steve, son entrain constant et sa légère naïveté insufflent à Tom une nouvelle motivation. Steve est en train de devenir l’ami qui manque à sa vie, la personne qui peut le sortir de sa léthargie.

Alors que Tom avale sa dernière gorgée de café, Steve s’approche.

– Il était bon, votre café, m’sieur Tom?

– Oui, répond-il.

– Génial!

Puis après quelques secondes de réflexion, alors que Steve s’éloigne avec sa tasse de café vide, Tom ajoute:

– Merci, Steve.

Steve s’arrête et se retourne.

– Tout l’plaisir est pour moi, m’sieur Tom!




Sur ces mots, Steve retourne à ses occupations. Tom reste quelques minutes à sa table, observant le boulevard par la fenêtre. C’est l’heure de pointe, la route est remplie de voitures et les trottoirs fourmillent de piétons qui se rendent au travail. Tom ne peut s’empêcher de penser que ces gens sont comme lui; ils ont tous une vie bien à eux, font tous face à des difficultés quelconques de temps à autre, et pourtant, contrairement à lui, ils arrivent à bien vivre en société, à surmonter leurs peurs et à faire ce qu’ils veulent lorsque l’envie leur prend. Alors pourquoi lui n’y arrive pas?

Tom se lève et se dirige vers la caisse pour payer son café.

– Ça vous fera 2,45$, m’sieur Tom! indique Steve.

– Tu peux simplement m’appeler Tom, lui répond ce dernier en lui tendant sa monnaie. Et tu peux garder le change.

– Merci, Tom, renchérit Steve en prenant l’argent que son client lui offre.

Steve tente de contenir sa joie; en trois jours, il a réussi à faire prononcer à un homme des plus introvertis plus que deux mots d’affilés, puis à en faire son ami. Peut-être que le terme « ami » est quelque peu optimiste pour le moment; Tom n’est certainement pas du genre à le considérer comme son ami à proprement dit après si peu de temps, Steve en est bien conscient, mais les immenses progrès des derniers jours lui font croire que ça viendra. Voilà bien une chose dont il est certain.

– Bonne journée, là! s’exclame Steve alors que Tom se dirige vers la sortie.

Tom lui rend sa politesse, tournant la tête vers lui sans toutefois s’arrêter. Il a déjà pris quelques minutes de retard sur son horaire quotidien, mais il n’en fait pas un plat. Sa journée n’en sera pas chamboulée aujourd’hui.

 

12h00. Tom quitte son bureau et se rend à la cuisine. Certains de ses collègues, dont Philippe, sont déjà attablés. Tom va chercher son repas dans le réfrigérateur puis se dirige vers sa place habituelle. En passant à côté de ses collègues, certains lui sourient, d’autres lui font un signe de tête.

– Salut, Tom! dit Philippe à son endroit.

– Allô, Philippe, lui répond-il.

Tom continu son chemin, mais s’arrête, hésite quelques secondes, puis rebrousse chemin pour finalement s’attabler avec Philippe et les autres. Étonnés, ces derniers ne savent pas comment réagir sur le coup. Tom déballe son repas, s’empare de son sandwich aux oeufs et en prend une bouchée.

– Bon appétit, Tom, lui dit Vincent, assis en face de lui.

– Merci, lui répond-il. Bon appétit à toi aussi, enchaîne-t-il après un moment.

Vincent lui sourit et retourne à la conversation dans laquelle se sont embarqués Philippe, Simon et Raphaël, les autres membres du petit groupe.

Prenant une deuxième bouchée de son sandwich et fixant un point quelconque sur la table, devant lui, Tom sourit. Il passe le reste du dîner en silence, mais ça n’a aucune importance; il vient d’accomplir un geste de sociabilité très grand pour lui, un geste plus important que tout ce qu’il a pu accomplir dans les dernières années. Il est fier et il ne peut s’empêcher de se répéter que ce n’était pas si difficile, au final.

Non, ce n’était pas si difficile.

 

Vous avez aimé? La suite – et fin – est ici!




Cet article vous a plu ? Partagez-le 😉

Vous aimerez aussi...

  • Le Jeune serveur qui allait changer la vie de Tom - partie 3
    28 octobre 2018 at 9 h 08 min

    […] Vous avez aimé? La suite est ici! […]