0 Dans Appréciation littéraire

lait et miel: dur et nécessaire, mais poétiquement discutable




  • Auteure: Rupi Kaur
  • Genre: Poésie
  • Qualité de l’écriture: 4/5
  • Originalité: 3/5
  • Appréciation générale: 3/5

 

Je tiens à débuter cette appréciation en étant claire et franche: je ne suis absolument pas fan de poésie. Voilà, c’est dit. Alors oui, mon opinion est peut-être un peu biaisée dans ce cas-ci, mais bon, tous les goûts sont dans la nature, n’est-ce pas?

Ça faisait des mois que j’entendais parler de lait et miel (VF de milk and honey) – le titre s’écrit bien sans majuscule -, de l’auteure canadienne d’origine indienne Rupi Kaur – aussi écrit sans majuscules sur la couverture du livre. Bien que ce recueil ait été publié en 2014, c’est plus récemment qu’il s’est retrouvé sur toutes les lèvres de mon entourage. J’étais très hésitante à le lire étant donné mon désintérêt pour la poésie, mais à force de me faire dire que je devais ABSOLUMENT le lire, j’ai finalement sauté le pas et je l’ai acheté un jour que je l’ai vu en solde à la librairie.

Je dois avouer que j’ai davantage apprécié lait et miel que je l’aurais cru, mais je ne peux malheureusement pas dire que je l’ai vraiment aimé ni que je comprends tout l’engouement qui l’entoure.

 

Des pensées profondes et percutantes

lait et miel est le premier livre de Rupi Kaur. Étant poète et féministe, ça allait de soi que son recueil soit empreint d’émotions profondes du début à la fin. Tous les poèmes évoquent la violence, l’abus, l’amour, la perte ou encore la féminité, mais toujours sur une trame de fond inspirante et positive qu’est la possibilité de survivre aux épreuves qui se retrouvent en travers de notre chemin.

Divisé en 4 chapitres, lait et miel contient toute la douleur qu’a pu ressentir l’auteure au cours de sa vie en quelques mots percutants et bien choisis. Les poèmes font parfois près d’une page complète, d’autres fois que 3 ou 4 lignes, mais l’idée de Rupi Kaur est toujours précisément développée et complète. De plus, plusieurs des poèmes contenus dans le livre sont accompagnés d’une illustration de l’auteure. Oeuvre très personnelle et intime, je ne doute pas qu’elle touche certainement plusieurs personnes droit au coeur, profondément.

Toutefois, je ne peux pas dire m’être personnellement sentie interpellée par bon nombre des poèmes contenus dans ce recueil et je dois avouer me questionner sur la pertinence d’un tel recueil, ainsi que sur l’appellation « poésie » qu’on lui confère.




 

Un recueil de poésie, vraiment?

Bien que Rupi Kaur écrive magnifiquement bien, j’ai du mal à considérer ses écrits comme des poèmes. Excepté le fait qu’elle ait séparé ses phrases en différentes lignes, comme il est typique de le faire en poésie, je ne vois rien d’autre qui relève de ce genre d’écriture dans son recueil. Et encore, j’ai parfois eu l’impression que ses phrases étaient séparées de manière un peu aléatoire, sans qu’il n’y ait de raison pour le justifier.

Règle générale, un poème est une oeuvre comprenant des récurrences phoniques, sémantiques et de structure syntactique. Certes, les temps changent et la littérature évolue, donc la poésie est différente de ce qu’elle était à l’époque de Baudelaire, par exemple, mais peut-on vraiment considérer un recueil aux simples récurrences sémantiques comme de la poésie?

Officiellement, toutefois, lait et miel est considéré comme un recueil de poésie, mais aussi de prose. J’adhère beaucoup plus à l’idée qu’il s’agisse effectivement de prose, mais malgré cette appellation selon moi plus juste, je continue de me questionner sur la pertinence de la publication d’une telle oeuvre. Rupi Kaur a commencé à partager ses poèmes et sa prose sur Instagram avant de publier lait et miel et j’avoue croire que cette plateforme virtuelle est un endroit beaucoup plus adapté pour partager ses écrits.

 

En lisant lait et miel, de Rupi Kaur, je ne cessais de me dire que j’aimais le fond de ses écrits, sa manière très personnelle de parler d’émotions et d’événements intimes, mais que j’étais sceptique quant à la forme et le médium choisis. Toutefois, je tiens à répéter que je ne suis pas une grande amatrice ni une grande connaisseuse de poésie, donc mon opinion est certainement un peu biaisée. À cause de ça, je ne peux pas dire que je recommanderais ce livre, mais le fait est que ce dernier compte des milliers d’admirateurs, donc il est très possible qu’il vous plaise si vous aimez le genre.

En 2017, Rupi Kaur a publié son deuxième recueil de poésie, the sun and her flower (je n’ai pas vu de traduction française pour le moment). Est-ce que je vais le lire un jour? Peut-être. Parce que je n’ai pas détesté lait et miel, ne vous méprenez pas. Mais je ne suis pas pressée.




Cet article vous a plu ? Partagez-le 😉

Vous aimerez aussi...