1 Dans Appréciation littéraire

L’Autre reflet: le cauchemar d’un auteur




  • Auteur: Patrick Senécal
  • Genre: Suspense
  • Qualité de l’écriture: 4/5
  • Originalité: 4/5
  • Appréciation générale: 5/5

 

Depuis que j’ai découvert Patrick Senécal avec Hell.com, j’adore cet auteur! J’en avais énormément entendu parler avant de me décider à me lancer et je suis très heureuse de l’avoir fait. Depuis, j’ai lu plusieurs de ses romans — mon appréciation d’Aliss est d’ailleurs la première appréciation que j’ai partagée sur mon blogue — et aucun ne m’a déçue, bien que certains soient meilleurs que d’autres, à mon avis. L’Autre reflet fait partie de ceux-là.

 

Michaël Walec est un auteur qui souhaite ardemment publier un roman noir et obtenir un immense succès. Enseignant le français aux détenues de l’Établissement de Joliette pour femmes, il occupe tout son temps libre depuis 3 ans à tenter d’écrire ce fameux roman, mais malgré son talent incontestable d’écrivain, ses scènes de violence manquent toujours de ce petit quelque chose qui les rendrait incroyables. Un jour, une des détenues auxquelles il enseigne, Wanda Moreau, lui raconte le meurtre qui l’a fait incarcérer. Ce dernier inspirera Michaël pour son roman et c’est là que le cauchemar de l’auteur commence.

Le thème du roman qui tourne autour de l’écriture, qui met en scène un auteur et qui nous donne accès aux coulisses des Salons du livre est vraiment très intéressant. De plus, l’histoire nous porte quand même un peu à réfléchir, notamment par rapport aux réactions et aux actions de Michaël. Qu’est-ce qu’on aurait fait à sa place? Tout au long du roman, le personnage s’enfonce, mais chaque fois qu’il pense à mettre un terme à ce cauchemar, il y renonce. C’est facile de le croire un peu con de s’être plongé à pied joint dans une situation aussi merdique, mais réellement, à sa place, est-ce qu’on aurait fait mieux? Parfois, nos envies et nos rêves ont raison de notre logique…




J’ai trouvé que L’Autre reflet était un peu différent des autres romans que j’ai lus de cet auteur. Si je compare avec Le Vide, Hell.com ou Aliss, par exemple, j’ai trouvé que la violence illustrée dans L’Autre reflet était très présente, évidemment — un roman de Patrick Senécal n’en serait pas un sans son lot de violence —, mais elle n’était pas aussi gratuite, au même titre que le sexe ne prend vraiment pas une très grande place dans cette œuvre.

Le livre semble prévisible pendant une bonne partie de la lecture, on se dit qu’on sait où ça s’en va et que c’est dommage, mais encore une fois, Patrick Senécal réussit à nous déjouer de main de maître et quand le dénouement nous frappe en plein visage, on n’en revient tout simplement pas. Ceci est en partie dû au personnage de Wanda qui est très bien développé. Ce personnage est troublant, mais psychologiquement très riche. Sa quête d’émotions et son indifférence à tuer sont dérangeantes, mais sont ce qui nous marque le plus lors de la lecture.

Le seul bémol de L’Autre reflet, c’est le name dropping qui est si présent qu’il en devient dérangeant. Michaël devient un auteur à succès, participe aux différents Salons du livre et côtoie de grands noms de l’industrie littéraire. C’est très chouette de lire des noms d’artistes qu’on connaît et qu’on a lus de temps à autre, mais j’ai trouvé que Patrick Senécal a vraiment abusé de ce côté. À la limite, j’aurais préféré qu’il invente des noms plutôt qu’il nous nomme des personnalités existantes. Ça ne donne qu’un petit côté pompeux au roman qui vient un peu gâcher la lecture.

 

L’Autre reflet, de Patrick Senécal, est vraiment un suspense enlevant et un des meilleurs romans que j’ai lus de cet auteur jusqu’ici et le dénouement inattendu n’y est pas pour rien!




 

Cet article vous a plu ? Partagez-le 😉

Vous aimerez aussi...

  • Les Sept jours du talion: vivre pour venger sa fille
    27 mai 2018 at 10 h 53 min

    […] L’Autre reflet: le cauchemar d’un auteur […]