0 Dans Appréciation littéraire

Le Crime de l’Orient-Express: du typique Agatha Christie




  • Auteure: Agatha Christie
  • Genre: Policier
  • Qualité de l’écriture: 5/5
  • Originalité: 4/5
  • Appréciation générale: 4/5

 

Agatha Christie. Un monument de la littérature policière. Même sans avoir déjà lu un de ses romans, tout le monde connaît son nom. Personnellement, je viens à peine de me plonger dans son oeuvre; ma tante possédait TOUS ses romans et elle me les a donnés en faisant du ménage dans ses bibliothèques, alors j’ai du pain sur la planche!

J’avais déjà essayé de lire un roman d’Agatha Christie lorsque j’étais plus jeune, mais la poule mouillée en moi n’avait jamais réussi à se rendre plus loin que quelques pages du roman (non, je ne me rappelle pas de quel roman il s’agissait, mais je risque de m’en souvenir quand je vais retomber dessus!). J’ai donc lu mon premier roman de cette grande et prolifique auteure, son classique Les Dix petits nègres, il y a quelques mois, puis j’ai enchaîné plus récemment avec Le Crime de l’Orient-Express, parce que, you know, le film est sorti!

 

Un roman intrigant et étoffé

Le Crime de l’Orient-Express est en fait la 10e aventure d’Hercule Poirot. Dans ce dernier, le célèbre détective est de passage à Istanbul suite à la fin d’une enquête, mais il reçoit un message qui le prie de rapidement revenir à Londres. Il rencontre par hasard un vieil ami, M. Bouc, qui lui trouve une place dans son train, l’Orient-Express, mais de peine et de misère; généralement, l’hiver, le train est presque vide, mais étrangement, ce jour-là, tout le monde s’est donné le mot pour y voyager. Dès la première nuit, toutefois, le train est forcé de s’arrêter à cause de la neige et, en plus, un passager est retrouvé mort le lendemain matin. Coincés pour une durée indéterminée, M. Bouc supplie Hercule Poirot de mener l’enquête et de découvrir qui est le meurtrier, qui ne peut être qu’un des passagers du train.




Comme toujours, l’enquête décrite par l’auteure comporte une tonne d’indices qui vont un peu dans tous les sens, rendant l’élucidation du mystère des plus difficiles. Plus l’enquête avance, plus les détails du meurtre deviennent bouleversants et prenants. On comprend tranquillement les raisons du crime et les liens entre les personnages, rendant le tout encore plus complexe.

 

Agatha Christie, la reine des enquêtes insolubles

Poirot est certainement un détective spécial et maître de son art. Rien ne lui échappe, mais ses raisonnements sont parfois plutôt flous et ses déductions semblent souvent venir de nulle part. C’est d’ailleurs le plus gros reproche que je pourrais faire aux romans d’Agatha Christie: le dénouement de l’intrigue semble improvisé, comme si elle écrivait son roman en y mettant le plus d’indices contradictoires possible pour qu’à la fin, elle puisse décider du coupable selon son envie du moment.

Ok, j’exagère un peu, ce n’est certainement pas de cette manière que l’auteure a écrit ses romans, mais c’est l’impression que j’ai eue en lisant Le Crime de l’Orient-Express et surtout Les Dix petits nègres. N’empêche qu’Agatha Christie est une incroyable auteure de romans policiers; ce n’est pas tout le monde qui aurait pu écrire une si grande quantité de romans en réussissant à maintenir l’intérêt des lecteurs pour son oeuvre, tout en trouvant chaque fois une intrigue originale et aussi étoffée à raconter!

 

Même si je trouve que les intrigues sont un peu floues et que les dénouements sont tirés par les cheveux, je dois admettre que lire les romans d’Agatha Christie est un plaisir. C’est une lecture légère, courte et intrigante qui nous garde en haleine jusqu’à la fin, mais ne vous attendez surtout pas à découvrir le coupable du crime avant que Poirot vous illustre tout son raisonnement!




 

Cet article vous a plu ? Partagez-le 😉

Vous aimerez aussi...