0 Dans Appréciation littéraire/ Comédie/ Québécois

La vie n’est pas une course: portrait vrai et comique du quotidien moderne

La Vie n'est pas une course




  • Auteure: Léa Stréliski
  • Éditeur: Éditions Québec Amérique
  • Genre: Québécois, Science-fiction
  • Qualité de l’écriture: 4/5
  • Originalité: 4/5
  • Appréciation générale: 4/5

 

Avant de m’y plonger, j’ai entendu parler de La vie n’est pas une course de Léa Stréliski à peu près partout. Il est de ces livres qui font parler d’eux et qui plaisent à une grande majorité des gens, en plus d’avoir été écrit par une auteure originale et unique. Il est donc de ces livres que je me devais de lire, moi aussi, pour satisfaire ma curiosité et l’aimer à mon tour!

 

Dénonciation comique d’un quotidien frénétique

Dans La vie n’est pas une course, Léa Stréliski dénonce, avec humour, la vie moderne et tout ce qui vient avec. Elle relate comment le quotidien de l’humain moyen en 2019 est débordé, et ce, sans compter tout le stress qui nous tombe dessus dans une journée, autant au travail qu’à la maison. Et, à travers tout ça, on doit encore trouver le moyen de performer et d’être parfait dans tout ce qu’on fait. Épuisant, tu dis? C’est exactement l’avis de l’auteure, qui appelle à un ralentissement de ce rythme de vie effréné qui ne nous laisse pas souffler une seule seconde.




Dans son livre, l’auteure raconte sa propre expérience sans prétention, mais surtout, à l’aide d’un comique subtil et bien placé. Elle raconte les difficultés qu’elle a eu à surmonter, entre autres le fait de retourner à l’école à 33 ans pour étudier l’humour, en ayant trois enfants qui plus est. Comment s’assurer de conserver une bonne hygiène mentale – l’auteure explique au début de son roman pourquoi elle préfère le terme «hygiène» à «santé» – dans tout ce brouhaha? Sans trop se mouiller en tentant de donner des pistes de solution, elle arrive tout de même à implicitement inspirer une réflexion sur le sujet en racontant son histoire.

 

Un livre sérieux aux airs légers

Prendre soin de soi, c’est la base d’une vie saine et heureuse. La santé mentale est toujours taboue, mais elle est aussi un sujet dont on doit parler, et Léa Stréliski a su le faire de main de maître dans un livre léger, divertissant et drôle. Sans jamais banaliser la dépression ou encore l’anxiété – avec lesquelles elle doit jongler depuis presque toujours -, l’auteure arrive à pousser une réflexion importante et profonde de façon légère et rythmée grâce à sa plume humoristique, mais aussi grâce à des chapitres courts accompagnés d’une petite illustration cocasse, mais pleine de sens.

Lire Léa Stréliski, c’est se retrouver dans les propos d’une jeune auteure dynamique et vraie qui n’a pas peur de dire les choses comme elles sont. Même si notre situation n’est pas identique à la sienne, il est impossible de ne pas se reconnaître dans ce qu’elle raconte à un moment ou un autre de notre lecture.

 

La vie n’est pas une course de Léa Stréliski est une oeuvre absolument succulente. Ce premier roman ne fait peut-être que 120 pages et se lit à la vitesse de l’éclair, mais il n’en demeure pas moins divertissant, et il te poussera certainement à réfléchir un peu sur ta propre situation.




Cet article vous a plu ? Partagez-le 😉

Vous aimerez aussi...