0 Dans Appréciation littéraire/ Drame/ Québécois

Crève avec moi: quand la vie ne se passe pas comme prévu

Crève avec moi




  • Auteure: Léa Clermont-Dion
  • Éditeur: Éditions Québec Amérique
  • Genre: Québécois, Drame
  • Qualité de l’écriture: 4/5
  • Originalité: 4/5
  • Appréciation générale: 4/5

 

Je suis une fille plutôt curieuse, dans la vie. Ma curiosité guide plusieurs de mes décisions, notamment mes choix de lecture. Ça a d’ailleurs été le cas avec Crève avec moi, le premier roman de fiction de Léa Clermont-Dion. J’avoue ne pas tant connaître cette femme, excepté pour l’avoir vu quelques fois à la télévision dans Mitsou et Léa, et une fois à Tout le monde en parle. Malgré tout, on voit souvent son nom passer dans les médias depuis quelques années et elle semble devenir une figure incontournable au Québec. J’ai donc été curieuse de lire Crève avec moi, qui est «amplement nourri de sa propre vie, [et qui] marque aussi son premier flirt avec la fiction», comme l’indique la quatrième de couverture.

 

Une amitié pour la vie contrecarrée

Léa et Poupie se sont rencontrées à la garderie, et depuis, elles sont best friends forever. Elles se sont promis de rester toujours ensemble, jusqu’à la mort, pacte de sang inclus. Toutefois, une fois adolescentes, une soirée bien arrosée prend une tournure inattendue qui séparera les deux amies pour toujours.




Divisé en trois actes, on suit Léa à travers trois récits, soit sa jeunesse à Gardenville, ses études universitaires à Paris, puis sa fin vingtaine sur la Rive-Sud. Toujours, Poupie n’est pas loin dans les pensées de son amie, mais Léa tente tout de même d’avancer du mieux qu’elle peut, d’oublier. De penser à elle, et elle seulement. Assez dramatique, ce roman nous fait vivre une tonne d’émotions, mais offre quand même une belle luminosité et une bonne dose d’amour et d’espoir. Il nous offre aussi une fin inattendue qui fait mal, mais qui fait aussi du bien.

 

Une plume crue et directe

Avec Crève avec moi, j’ai découvert une auteure à la plume colorée et unique. J’aurais tendance à dire que je ne m’attendais pas à ça, mais en même temps, je n’avais pas vraiment d’attentes. C’est plutôt que Léa Clermont-Dion possède une plume crue et directe comme je n’ai pas nécessairement l’habitude d’en croiser, mais en même temps, ça a quelque chose de brut, de vrai, de rafraîchissant. Elle raconte l’histoire qu’elle a à raconter de la manière dont ça lui vient, sans fioritures ni retenue, sans tenter de dissimuler quoi que ce soit.

J’ai particulièrement aimé les apartés en italique, généralement composés d’une phrase ou deux seulement, parsemés ici et là tout au long du roman, qui ajoutent un petit quelque chose de plus à lecture, un certain rythme, un certain humour, une certaine ironie. D’ailleurs, contenant seulement 129 pages, il s’agit d’un livre qui se dévore très rapidement.

 

Crève avec moi de Léa Clermont-Dion est un court, mais profond roman qui ébranle, qui marque, et qui est aussi beau que vrai.




Cet article vous a plu ? Partagez-le 😉

Vous aimerez aussi...