0 Dans Appréciation littéraire

Valérie Chevalier: une auteure près de la réalité

Products from Amazon.ca




  • Auteure: Valérie Chevalier
  • Genre: Comédie, drame, romance
  • Qualité de l’écriture: 4/5
  • Originalité: 3/5
  • Appréciation générale: 4/5

 

Des fois, je décide de lire un livre pour aucune raison en particulier, sinon l’aspect de sa couverture. Sans même lire la quatrième de couverture, parfois, l’apparence d’un livre m’interpelle suffisamment pour que je me décide à le lire.

C’est ce qui est arrivé avec La Théorie du drap contour, de Valérie Chevalier. Sa couverture jaune et la simplicité de son apparence m’ont intriguée et j’ai alors fait connaissance avec une auteure qui m’a beaucoup plu. C’est pour cette raison que je me suis ruée sur Les Petites tempêtes, son plus récent roman, dès sa sortie et je dois dire que j’ai encore plus aimé! Je croyais à ce moment-là avoir lu tous ses romans, mais à ma grande surprise, j’ai appris qu’il y en avait en fait un qui était sorti avant ces deux-là. Je ne pouvais pas passer à côté, bien évidemment!

Tu peux toujours courir, tout comme les deux romans suivants, est léger et facile à lire, avec de petites notes à la fois drôles et touchantes. Ce qu’il y a de bien avec l’écriture de cette auteure, c’est qu’on peut facilement s’identifier aux personnages, ne serait-ce qu’en partie. Alice et Maud sont deux jeunes femmes assez différentes, mais qui vivent des difficultés amoureuses semblables; semblables l’une à l’autre, mais aussi semblables à n’importe quelles problématiques qui pourraient être vécues par vous et moi.




Alice est chanteuse dans un bistro et trouve sa vie plutôt monotone. Elle est du genre à cumuler les aventures sans lendemain. Maud, elle, travaille dans un gym et rêve de trouver le grand amour. Les deux sont en fait en quête du bonheur, mais elles devront traverser plusieurs embuches qui changeront leurs relations avec les hommes avant de le trouver.

C’est peut-être parce que j’avais lu ses deux plus récents romans avant de lire le premier, mais je l’ai trouvé un peu moins bon que les autres. C’est un premier roman et, quelque part, ça paraît un peu. Il manque un petit je-ne-sais-quoi que je n’arrive pas à identifier, mais qu’il me semble avoir trouvé dans les deux autres. Même que de fois en fois, je trouve que Valérie Chevalier a pondu un roman encore meilleur que le précédent et de ce fait, je ne peux qu’attendre avec impatience un potentiel quatrième livre de sa part.

Si Tu peux toujours courir a eu autant de succès à sa sortie, c’est bien parce qu’il s’agit d’un très bon livre, même si j’émets quelques réserves à son sujet. J’ai été loin de m’ennuyer en le lisant et si vous appréciez les romans légers et sympathiques style « lecture d’été », n’hésitez pas à vous lancer, vous ne serez pas déçu. Mais je vous conseille quand même de vous lancer dans l’oeuvre de l’auteure selon l’ordre de parution de ses livres, si vous n’en avez jamais lu, afin d’être certains de tous les apprécier à leur juste valeur!




 

Cet article vous a plu ? Partagez-le 😉

Vous aimerez aussi...