0 Dans Appréciation littéraire

La Réalité sans la liberté

Products from Amazon.ca




  • Auteure: Margaret Atwood
  • Genre: Science-fiction
  • Qualité de l’écriture: 4/5
  • Originalité: 5/5
  • Appréciation générale: 4/5

 

1984, de George Orwell, vous vous rappelez? Big Brother et la disparition de la liberté dans toutes ses formes? C’est un peu l’univers que m’a rappelé La Servante écarlate, de Margaret Atwood.

Comment réagiriez-vous si, du jour au lendemain, sans avertissement, vous perdiez tout ce qui vous appartient; vos biens matériels, mais aussi votre famille, votre liberté, même votre identité? Pour les hommes, évidemment, la situation est toujours moins radicale, mais pour les femmes… Il y aurait de quoi faire dresser tous les poils du corps des féministes!

 

Paru originalement en 1985, La Servante écarlate (The Handmaid’s Tale) est un oeuvre de science-fiction relatant la vie de Defred, une femme qui a tout perdu, même son nom, pour devenir une servante qu’on n’utilise que pour la procréation. Une femme, une mère, une travaillante, qui se voit réduite à l’état de corps au service d’un commandant et d’une femme qui a eu un peu plus de chance.




C’est à travers l’histoire de Defred et de sa descente à la quasi plus basse marche de l’échelle de la société – parce que oui, il y a des femmes dans des situations encore pires que servante servant à procréer –  qu’on apprécie toujours plus notre vie à nous, malgré les hauts et les bas.

C’est un monde cruel, sans respect et sans pitié, qui est dépeint dans ce roman. On ne peut pas faire autrement, durant la lecture, que d’être horrifié, touché, outré. C’est un mélange d’émotions qui nous assaille alors qu’on suit les désolantes aventures du personnage et qu’on s’imagine être à sa place. Et c’est là qu’on se demande comment c’est possible. Comment une telle réalité a pu être forcée au sein d’une société jadis tout à fait normale et comment les gens réussissent à vivre de cette manière?

Tout ça semble impossible et inacceptable et chaque fois qu’on cesse la lecture de ce roman, on est heureux et reconnaissant que ce ne soit qu’une oeuvre de fiction et que nous vivions plutôt dans une société moderne et libre.

 

La Servante écarlate, de Margaret Atwood, est magnifique et grandiose et ne perd aucunement son actualité et son importance, même plus de 30 ans après sa parution.




 

Cet article vous a plu ? Partagez-le 😉

Vous aimerez aussi...