0 Dans Appréciation littéraire

Quand la rébellion et la détermination sont plus forts que tout




  • Auteure: Nicole Bélanger
  • Genre: Drame
  • Qualité de l’écriture: 4/5
  • Originalité: 5/5
  • Appréciation générale: 4/5

 

Pour continuer ma découverte de nouveaux auteurs québécois, j’y suis allée cette fois du côté de Nicole Bélanger et de son premier roman, Les rois mongols.

Les rois mongols est sorti le 1er septembre 2017, mais en fait, il est paru originalement en 1995 sous le titre Salut mon roi mongol!. Est-ce que les deux éditions sont exactement pareilles ou est-ce que certaines modifications ont été apportées pour la plus récente édition puisqu’elle semble liée au film du même nom? Sincèrement, je ne saurais dire; les informations que je trouve sur Internet me laissent un peu perplexe à ce sujet.

En tout cas, moi, j’ai lu la version la plus récente, celle dont la couverture est la pochette du film. Je m’étais d’ailleurs dépêchée à le lire en vue d’aller voir le film au cinéma puisque j’avais lu de très bonnes critiques, ce que je n’ai pas encore fait, évidemment. C’est l’histoire de ma vie. Malgré tout, la lecture de ce roman a été une belle surprise et ne ma pas laissé en reste.

Les rois mongols met en scène Manon, une adolescente rebelle et déterminée, et son petit frère Mimi, qu’elle aime plus que tout au monde, sur fond de crise d’Octobre. Sur le point d’être placés dans des familles d’accueil différentes, Manon a promis à Mimi qu’il ne serait jamais séparés, promis juré craché. À l’aide de leurs deux cousins, les enfants s’inspireront des événements récents de la crise d’Octobre pour kidnapper une vieille dame qui leur servira d’otage et de grand-maman. Ainsi, ils s’en iront loin et pourront rester ensemble pour toujours, à l’abri des familles d’accueil.




Il est vraiment intéressant de voir le point de vue que portent les enfants sur les adultes, puisque Manon est la narratrice du roman. On est dans sa tête tout le long de l’histoire et l’auteure réussit à nous faire comprendre la psychologie de ce personnage à merveille.

Ce roman de Nicole Bélanger est empreint de naïveté, de rébellion, de détermination et d’amour. Manon et Mimi sont attachants et on a envie d’être de leur côté et de les encourager dans leurs démarches, même si on sait que ce n’est pas une bonne idée. On a aussi très hâte de voir comment leur plan va fonctionner et jusqu’où ils réussiront à se rendre. Parfois, leur réussite peut sembler quelque peu irréaliste, mais on veut y croire quand même et c’est ce qu’on fait sans trop se poser de question. Ces enfants sont définitivement pleins de ressources!

Le roman est aussi empreint d’un peu de tristesse et de moments très touchants. C’est vraiment une aventure riche en émotion que nous fait vivre l’auteure à travers Les rois mongols.  Comme le dit si bien Manon, «Ils vont me l’aplatir, me l’uniformiser, me le rouleaucompresser, éteindre ses désirs, tuer sa rage. Je ne les laisserai pas faire. Moi pis Mimi, on va s’en aller loin. On va rester rebelles, insoumis, mal élevés et fiers de l’être. Plus personne ne va réussir à nous décourager en nous faisant croire qu’on est des sans-dessein. On va devenir capables de tout.»

Les rois mongols, de Nicole Bélanger, est vraiment un pur délice que je vous conseille fortement!




Cet article vous a plu ? Partagez-le 😉

Vous aimerez aussi...