0 Dans Appréciation littéraire

Wonder: une histoire de courage, de force et d’espoir




  • Auteure: R. J. Palacio
  • Genre: Jeunesse
  • Qualité de l’écriture: 5/5
  • Originalité: 5/5
  • Appréciation générale: 5/5

 

Je suis le genre de personne qui lit toujours un roman avant de regarder son adaptation cinématographique parce que oui, je fais partie de ceux qui croient que les livres sont 99.99% du temps meilleurs que les films, et donc, parce que je ne veux pas gâcher ma lecture (lire une histoire que tu connais pendant plusieurs heures, c’est toujours moins le fun que de passer seulement 2 heures à en regarder le film, selon moi). C’est donc lorsque j’ai vu que le film Wonder allait sortir que j’ai décidé de me plonger dans le roman de R. J. Palacio, il y a quelque temps, afin d’être prête pour la sortie de l’adaptation.

 

Une histoire de courage et de force

Wonder, c’est l’histoire d’un jeune garçon de 10 ans, August Pullman, qui est né avec une malformation du visage. Ayant toujours fait l’école à la maison, ses parents croient qu’il est maintenant temps qu’il fréquente l’école publique, comme tous les jeunes de son âge, question de le préparer tranquillement à la vraie vie. August deviendra évidemment le centre d’attention de sa nouvelle école et il devra faire face à la méchanceté dont sont capables les enfants. Son intégration sera difficile, mais heureusement, il se fera de bons amis pour l’aider à passer au travers.

Ce roman raconte une magnifique histoire pleine de joies et d’espoir, même si parfois, elle s’avère un peu triste et désolante. Elle dépeint la réalité d’un petit garçon courageux qui veut juste être normal, mais qui est tout de même conscient de sa différence et des difficultés qui viennent avec sa condition. On s’attache beaucoup au petit August, qui est à la fois très rationnel et réaliste et qui possède une excellente répartie pour son âge, mais qui est aussi sensible et vulnérable.




 

Du réalisme et de l’espoir

Avec Wonder, R. J. Palacio nous offre un roman très réaliste empreint d’un positivisme fabuleux. L’histoire nous est présentée sous le point de vue d’August, mais aussi des points de vue de sa soeur Via et de ses amis de classe Jack, Summer, Justin et Miranda. Il nous est donc possible de comprendre à quel point la situation d’Auguste affecte sa propre vie, mais aussi celle de ceux qui l’entourent, en plus d’avoir une idée des différentes réactions que peut engendrer la vue de son visage déformé pour ceux qui n’y sont pas habitués. Avoir plusieurs exemples de la manière dont les autres personnes perçoivent August est vraiment très intéressant. Dans la vie, on a beau prôner la tolérance et l’acceptation, nous ne sommes jamais à l’abri du choc initial qui peut nous assaillir bien malgré nous lorsqu’on est confronté à une telle situation.

Cette histoire est réellement originale, réaliste, touchante et percutante. La beauté de la littérature jeunesse, comme c’est aussi le cas, par exemple, avec les romans Le Dernier qui sort éteint la lumière ou L’Enfant mascara, de Simon Boulerice, c’est qu’ils nous amènent souvent à réfléchir sur des sujets importants, parfois tabous, tout en restant des oeuvres accessibles pour les lecteurs de tous âges.

 

Wonder est une merveilleuse histoire signée R. J. Palacio qui vaut la peine d’être lue parce qu’elle raconte une réalité difficile tout en restant belle et inspirante. L’histoire se termine merveilleusement bien et même si je suis du genre à trouver que toutes les histoires se terminent toujours trop bien et que ça fait agréablement changement quand ça finit mal, dans ce cas-ci, c’est nécessaire et parfait comme ça.




 

Cet article vous a plu ? Partagez-le 😉

Vous aimerez aussi...